Mes Films du Mois

Films du mois de novembre 2012

Film du mois

Paranorman - Sam Fell, Chris Butler

Films découverts ou redécouverts

¤ Sinister (Scott Derrickson) ●●○○○

Sinister me rappelle terriblement un autre film, dont j’ai parlé le mois dernier, Insidious de James Wan. De l’ambition, un réel suspens, des images fortes, notamment ici celles des vidéos Super 8… Mais un film qui se gâche dans sa dernière demi-heure et propose à son spectateur un final sans grande surprise. On retient quand même quelques bonnes idées ici et là, et la présence d’Ethan Hawke, un acteur qui se fait beaucoup trop rare ces derniers temps.

¤ Le Rite (Mikaël Hafstrom) ●○○○○

Chaudement recommandé par un ami précieux, c’est déçue que j’ai achevé la vision du Rite, un film sur lequel, étrangement, j’avais quelques espérances. Scénario en papier, mise en scène mollassonne, direction d’acteurs désolante… Que dire si ce n’est qu’à chaque minute qui passe le film perd un peu plus son spectateur, malgré la présence d’Anthony Hopkins et celle de Rutger Hauer, qui eux s’en sortent plutôt bien, mais c’est loin d’être suffisant pour sauver le film du désastre dans lequel il s’est enlisé. Et si on allait regarder l’Exorciste plutôt ?

¤ L’étrange pouvoir de Norman (Sam Fell & Chris Butler) ●●●●○

Véritable coup de cœur, ParaNorman s’est imposé comme film du mois dès les premières minutes… Une pièce plongée dans le noir, un enfant regarde un vieux film d’horreur en noir et blanc tout en discutant avec sa grand-mère. Elle est morte il y a plusieurs mois. Même si ce n’est qu’une introduction, il n’en fallait pas plus pour me convaincre. Le scénario n’est pourtant pas des plus originaux, une ville en proie à la colère d’une sorcière, une invasion de zombies, un enfant légèrement freak et solitaire… Le film réservera quand même son lots de surprises ! D’emblée, ParaNorman nous plonge dans un univers semi-gothique fouillé, il détourne et adapte pour les plus jeunes, un genre d’ordinaire réservé à un public plus adulte, et fait de son film un très bel hommage au cinéma horrifique, doublé d’une comédie adolescente attachante. Le travail en stop motion est admirable, l’animation fluide, les décors fouillés et les personnages peaufinés, on sent un réel souci du détail. Après CoralineParaNorman vient rappeler à juste titre que Tim Burton n’a pas le monopole de l’animation macabre, et qu’il serait peut-être temps de faire place aux jeunes.

¤ Premium Rush (David Koepp) ●○○○○

Heureusement que Joseph Gordon-Levitt est capable d’éveiller mon intérêt de spectatrice pendant une heure et demie, parce que je ne sauve pas grand chose d’autre de ce pseudo thriller-course-poursuite dans les rues de New York. Au niveau du scénario : On se moque éperdument de cette intrigue sur laquelle on a toujours un coup d’avance. Au niveau de la mise en scène : Son côté survitaminé est appréciable dix minutes, puis finit par agacer. Bref, de toute façon ce n’est pas comme si on attendait vraiment quelque chose de David Koepp, même si Hypnose ça dépotait pas mal à l’époque.

¤ Final Cut (Dominic Anciano & Ray Burdis) ●●●○○

Un Objet Filmique Non Identifié. Un film comme je n’en avais encore jamais vu. Final Cut est un faux documentaire sur la mort de Jude Law, chacun des acteurs y jouent son propre rôle, et tous y découvrent lors de l’enterrement de leur ami, l’ultime film de ce dernier : le massacre commence alors. Avec violence et cruauté, Jude Law dévoilera la part d’ombre qu’il y a en chacun avec un jeu de caméras cachées dont il a assemblé les bandes. Le film n’est pas exempt de défauts, il est brouillon et l’accumulation des sketchs apparaît vite comme répétitive, mais la façon avec laquelle les réalisateurs décident de révéler la noirceur et la bassesse humaines est fascinante.

¤ Voisins du troisième type (Akiva Schaffner) ●●●○○

Même si je suis plus convaincue par le côté fantastique du film que par son aspect comique, Voisins du troisième type se révèle être une jolie surprise et un divertissement de haute volée. Si le film est porté par Jonah Hill et Vince Vaughn, on déplore cependant la présence de Ben Stiller dans un rôle qui semblait écrit pour Steve Carell.

¤ Dark Shadows (Tim Burton) ●●○○○

Grosse déception de la part de Tim Burton qui nous pond une copie caricaturale du reste de sa carrière. Les personnages marginaux, l’ambiance gothique, Johnny Depp… Tous les ingrédients qui ont fait les meilleurs films du réalisateur sont pourtant réunis, mais ça ne prend pas. La faute aux personnages qui n’existent jamais, à une romance à laquelle on ne croit pas, et à une suite de scènes qui mises bout à bout ne racontent pas d’histoire.

2 réflexions sur “Films du mois de novembre 2012

  1. Vive ParaNorman ! 🙂
    J’avais été enchantée également !
    Je suis jalouse, tu as vu Premium Rush (qu’il faut que je vois juste pour Joseph <3) et Final Cut.

    • Ne sois pas jalouse concernant Premium Rush, je n’ai vraiment pas trouvé ça terrible… En revanche procure-toi vite Final Cut, je pense que tu peux le trouver pas cher en DVD 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s