Mon Coin Lecture

Crossed – Jacen Burrows & Garth Ennis

Crossed - 2013

« D’où venaient-il ? De nous. Ils étaient toutes les brutes. Tous les sadiques. Tous les violeurs, pédophiles, bouchers, tortionnaires. Tous les épurateurs ethniques, les tueurs en série, les tyrans fanatiques, les fous de Dieu. Tous les terroristes et les saboteurs. Tous les criminels narquois au pouvoir. Tous les parents cruels de merde qui n’auraient jamais dû avoir d’enfants. Toute les choses mauvaises et avilissantes que les hommes et les femmes doivent faire pour affronter le mal. »

Nous ne connaissons pas l’origine du mal qui les ronge, mais ils sont partout. Ils répandent le mal sur la Terre, traquent, violent et tuent les derniers survivants à travers tous les Etats-Unis. Face à eux, un petit groupe organise sa survie au quotidien et se prépare à migrer vers le Canada.

Je dois bien l’avouer, je ne me serais jamais intéressée à Crossed si mon petit frère ne me l’avait pas mis entre les mains. Me sachant friande de récits de fin du monde, d’histoires de zombies et de mystérieux virus dévastateurs, il a voulu partager avec moi l’un de ses coups de cœur littéraires du genre, l’un de ses coups de cœur littéraire tout court. C’est ainsi que j’ai entamé la lecture de Crossed.

Crossed - 2013 02

Graphiquement on est très loin des univers qui d’ordinaire m’enchantent, et j’avais beaucoup d’appréhensions concernant mon adhésion au coup de crayon de Jacen Burrows, néanmoins au fil des pages je me suis habituée à ce trait anguleux et réaliste, quoi qu’un peu lisse à mon goût. Thématiquement, on est en plein dans un sujet qui suscite chez moi une curiosité et une fascination un peu malsaines, j’étais donc curieuse de voir de quelle manière Garth Ennis allait le traiter. Au final, si j’en conviens, le scénariste sait installer une ambiance, et développer une atmosphère qu’il maintient à son apogée d’un bout à l’autre de la bande-dessinée, il tombe malheureusement souvent dans la surenchère gratuite de violence morbide. Par ailleurs, le scénariste peine à caractériser ses personnages, qui manquent cruellement de charisme et de sensibilité, et c’est dommage.

Crossed est une oeuvre marquante, on ne peut nier, elle dérange, met mal à l’aise et nous fait réfléchir sur le monde de fous dans lequel on vit. Mais on ne peut s’empêcher de faire la comparaison avec le travail incroyable réalisé par Robert Kirkman, Tony Moore et Charlie Adlard sur Walking Dead

topbd_2013

10/20 pour le top de Yaneck

Logo BD Mango Noir

Chez Mango

4 réflexions sur “Crossed – Jacen Burrows & Garth Ennis

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s