Mon Coin Lecture

Histoires inavouables – Ovidie & Jérôme d’Aviau

Histoires Inavouables - Ovidie

Après le SWAP inavouable de la semaine dernière, Stéphie nous propose de prolonger les coquineries et nous offre un second mardi où nos lectures licencieuses sont permises. Après le SWAP inavouable, place donc aux Histoires Inavouables d’Ovidie et Jérôme d’Aviau.

Il y a celle qui, un soir d’été, va initier le fils de sa meilleure amie aux plaisirs charnels, mais aussi celle qui envoie un sexto coquin au mauvais destinataire. Il y a celui à qui l’échangisme va jouer un drôle de tour, ou encore celui à qui deux jolies filles vont faire une vilaine blague. Il y a ceux qui sont adultères, ceux qui ne le sont pas, et les autres qui fantasment toujours un peu… C’est en s’inspirant de son propre vécu, et d’anecdotes racontées anonymement ici ou là, que l’ancienne star du X nous offre ce petit recueil de dix nouvelles, mises en images par Jérôme d’Aviau.

Histoires Inavouables 02 - Ovidie

Je dois bien l’avouer, j’ai trouvé les petites saynètes d’Ovidie divertissantes, fraîches, légères et pleines d’humour. C’est surtout le dessin de Jérôme d’Aviau qui m’a séduite, un noir et blanc d’une grande simplicité qui s’est avéré diablement efficace, révélant sans rechigner ce qui se cache derrière l’adjectif inavouable. Le propos d’Ovidie, quant à lui, n’est certes pas aussi profond que sa gorge, mais il a le mérite d’amuser le lecteur d’un bout à l’autre de la bande dessinée.

Certes, je le reconnais, ces Histoires Inavouables sont un ramassis de clichés érotiques tous plus ressassés les uns que les autres, mais c’est narré avec un brin de décalage et un humour certain, dont le lecteur peut se délecter quelques heures durant. Une lecture inavouable, mais pas inoubliable !

Le Premier Mardi

29 réflexions sur “Histoires inavouables – Ovidie & Jérôme d’Aviau

  1. Pingback: Le premier mardi, c’est permis (33) – Mille et une Frasques

  2. A part le train et l’épisode au début où la jeune femme dévergonde le ptit djeun’, j’ai trouvé le reste sans intérêt ou déjà vu et revu (la fille qui se prend en photo, le mec attaché –la blague, certes en plus graveleux, parcourt le web et les gens depuis une décennie mais quand même). J’aurais aimé plus émoustillant, inédit, secret voire brut de la part d’Ovidie, c’est le mieux qu’on peut attendre d’elle quand même, non ? 😉

    Mais j’aime beaucoup le dessin par contre as you know.
    Et j’attends donc ton avis sur Fraise et chocolat, bien plus profond et fort à mon sens. 😀

    • Je me dis que peut-être c’est destiné à un public plutôt féminin, qui ne s’attend pas à voir quelque chose de trop trash, même si certaines saynètes font monter la température. Et que c’est pour ça que Joël et toi avez moins adhéré…

  3. Héhéhé je ne lirai pas la BD qui ne me tente pas (les clichés érotiques, j’en sors avec ma lecture du Mardi, et non merci). Mais merci pour le « Le propos d’Ovidie, quant à lui, n’est certes pas aussi profond que sa gorge » qui m’a fait éclater de rire (oui, je ris facilement) (mais je suis fatiguée, ça m’excuse) (un peu).
    Au plaisir de te lire,
    Cajou

  4. Pingback: Le Top Bd des blogueurs de Janvier 2014 | Les Chroniques de l'invisible

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s