Mon Coin Lecture

Tout cela n’a rien à voir avec moi – Monica Sabolo

Tout cela n'a rien à voir avec moi - Monica Sabolo

« Mais quand je passe, comme il y a quelques jours, un soir dans un quartier retiré de Paris, et que je vois un restaurant où les gens du quartier vont dîner le dimanche, un restaurant où nous n’aurions rencontré personne de notre connaissance, je ne peux m’empêcher de penser à toi, et de le rajouter à la liste des endroits où nous aurions pu aller. »

Une errance au milieu des livres en fin d’après-midi, une première de couverture, rouge, qui attire d’instinct mon regard et un titre, Tout cela n’a rien à voir avec moi, qui attise d’emblée ma curiosité. Je n’ai pas encore pris l’ouvrage en mains, mais je pressens déjà les symptômes du coup de foudre et de l’achat compulsif. Et puis, je lis la quatrième de couverture : « Le but de cet ouvrage est de traiter des principes essentiels, faits généraux et lois relevant du dépit sentimental dit chagrin d’amour ; il s’agit d’offrir un instrument de travail complet – exemple à l’appui -, un livre à consulter comme la grammaire ou le dictionnaire, pour appréhender, approfondir, achever, dans la réflexion solitaire, l’étude de ce désastre ordinaire qui relève du mystère, du châtiment divin ou simplement de l’étourderie. » Dès lors, je sais que je ne quitterai pas la librairie sans un exemplaire du dernier Monica Sabolo, et que contrairement à ce qui est annoncé, tout cela aura beaucoup trop à voir avec moi…

L’histoire est somme toute banale, Monica S. s’éprend de son nouveau collègue de travail, XX. Si le jeune homme semble dans un premier temps réceptif aux charmes de Monica, très vite il lui fera comprendre que les sentiments amoureux qu’elle éprouve à son égard sont loin d’être partagés. Tout cela n’a rien à voir avec moi est le récit de cet amour naissant, de ce besoin de l’autre qui s’insinue en nous et se développe dans nos vie jusqu’à l’obsession et la folie douce, de ces petits riens, anecdotes, rendez-vous, SMS ou MMS qui participent à la construction d’une relation de nos jours, et bien évidemment de la rupture destructrice et parfois salvatrice qui vient clore un chapitre de nos vies.

Monica Sabolo offre aux lecteurs une approche narrative sans précédent. Dans son roman, comme elle le ferait sur un collage, l’auteur vient apposer des réflexions factuelles, presque cliniques, des retranscriptions de messages envoyés ici ou là, dans leur plus grande simplicité, quelques photos aussi, afin de construire pour mieux la déconstruire cette histoire d’amour à sens unique. Elle analyse le rapport amoureux et dissèque le chagrin d’amour à l’aide de deux outils, la poésie et la science, si bien que si son style peut parfois nous sembler froid et clinique, ce n’est que pour mieux nous emporter quelques chapitres plus loin.  Et étonnamment, alors qu’elle est engluée dans ce drame quotidien auquel elle tente de survivre tant bien que mal, Monica parvient même à nous faire sourire, et à nous arracher quelques éclats de rire, grâce à ses excès et à ses réflexions  parfois pleines d’humour.

Vous l’aurez compris, je suis totalement séduite par cet ouvrage qui vient directement s’ajouter à mes coups de cœur de l’année. Un livre qui pourrait devenir cette petite Bible à laquelle se reporter en cas de détresse émotionnelle, tant les propos de Monica Sabolo trouvent un écho en moi.

Une lecture que j’ai le plaisir de partager avec mon amie, mon amour, ma Moka. Son avis par ici !

Rentrée Littéraire 2013

J’ajoute un titre au Challenge 1% Rentrée Littéraire 2013 de chez Hérisson.

13 réflexions sur “Tout cela n’a rien à voir avec moi – Monica Sabolo

  1. Ça me tente vraiment, encore un que je vais noter et que je vais devoir trouver le temps de lire ! Tiens, je vais passer à la librairie, ce sera une bonne alternative au squattage de wifi public dans la station de ski !

  2. Il n’a pas vraiment trouvé son public avec moi. Beaucoup d’attente pour finalement ne pas trouver ce que me promettait la 4e de couverture… Mais comme tu le dis, c’est chouette d’avoir fini l’année par cette lecture commune.

  3. Pingback: Tout cela n’a rien à voir avec moi, de Monica Sabolo | Cultur'elle

Répondre à mokamilla Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s