Moi, au Fil des Mois

Au fil des mois – Septembre 2013

Septembre - 2013 bis

Avoir désormais 26 ans, et se dire qu’elles ont passé vite ces années – Un dimanche au calme, loin des rues bondées de la braderie – Une pépite cette acolyte alcoolique, pas vrai ? – Un petit bonhomme qui fait sa rentrée au lycée, et me met dix ans dans les dents – Celui qui s’amusait à faire rimer mon prénom – Être bien plus à l’aise derrière, que devant l’objectif – Attablée en territoire hostile – Apprendre que mes petites photographies s’exportent jusqu’en Asie – Celui qui était sur le départ, et allait beaucoup me manquer – Mesdames Anniversaire, Catastrophe, Petite & Princesse – Ce carnet où raconter mes errements – Celle avec qui je partageais mes soucis au milieu des sushis – Découvrir Breaking Bad, cinq ans après tout le monde – Apprendre que l’on ne peut pas faire disparaître un corps avec de l’acide fluorhydrique dans une baignoire. Damned ! – Un barbecue entre photographes alors que Peter Lindbergh est en ville – Isaac le Pirate dans ma boîte aux lettres – Savoir se montrer corporate – Celle qui d’un sourire négociait un cornet de frites et deux pintes – Les joies des parkings souterrains – Savoir que l’on se réunit tous pour la dernière fois – Ce petit bout de femme revenu de Corse, qui m’apprend les tresses en épi – Voir partir mon ego à vélo, ma fierté sur le porte-bagage – Tu étais formidable, j’étais fort minable – Un mélange de banalité et de vulgarité – Passer de l’avant à l’arrière d’une voiture – Fêter une énième fois mon anniversaire, le cœur un peu ailleurs – Une boulette & un tatouage – Ce planning qui n’annonce rien de bon – Discuter feria avec  un arlésien – Devoir vivre plus d’une semaine sans carte bleue, ni chéquier – Il est rouge ! Il est rouge ! Il est vert… – Quand Simba, Nala et Zazou s’invitent au milieu des bières – De nouveau des accusations auxquelles je ne bite pas un mot – Regretter, à mon tour, une délicate attention – Découvrir qu’à défaut d’être acquise, l’amitié doit être exclusive – L’amour infini que j’ai pour toi – Une fois de plus, Dirty Dancing me fait craquer – Une partie de ma vie qui s’envole avec la fermeture d’une librairie – Offrir à mon tour une bande dessinée – Celle qui prenait sur elle pour jouer les modèles – Un piano oublié dans un grenier – Une maison qui me fait rêver – Quel est le point commun entre une abeille, une actrice de Bollywood, une anarchiste et une astrologue ? – Note pour plus tard : ne plus jouer au je n’ai jamais au risque de passer pour une dévergondée – Celui qui saurait désormais que toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire – S’accorder sur le fait que je suis un cliché – Trier, retoucher et séquencer une nouvelle série d’images – Un répondeur qui parle une autre langue – Celle qui était partie avec le bruit du silence – Cette impression qu’on s’est bien fichu de moi, mais avec respect s’il vous plait – Ces envies d’escapades parisiennes qui me reprennent – Une fille, un garçon, quatre chatons et un camping dans le salon – Ce bonheur de pouvoir discuter, même si ce n’est que pour parler ciné – Retrouver le Grand Stade après des mois de séparation – Faire plaisir à une jolie blogueuse en pleine migration – Tout sauf l’amour – Celle qui n’était pas là pour shopper – Une heure et quarante minutes de trajet qui m’avaient manqué – Mettre fin à mon grand défi littéraire en achevant Belle du Seigneur – Craquer sur une multitude de bandes dessinées – Cet illustrateur à qui je voudrais faire des déclarations enflammées –  Mais je me tais, bien trop intimidée – Amiens est tout petit pour celles qui s’aiment d’un aussi grand amour – S’acheter de nouveaux vêtements pour être un peu jolie – Voyager dans le temps et l’espace au cours d’un petit dîner – Se résoudre à rester pour prolonger le plaisir de se retrouver – Les joyeusetés des transports en commun le lundi matin – Celle qui venait de faire son tout premier déménagement – Une situation qui s’enlise terriblement – Une pensée pour ma boucle d’oreille qui dort toujours sous ton matelas – Et d’autres petites choses qu’on n’écrit pas sur son blog…

*                    *                    *

D’après une idée originale de Moka.

12 réflexions sur “Au fil des mois – Septembre 2013

  1. J’aime ces rdv d’amour…:)
    Tes mots sont toujours aussi jolis.
    J’aurais un millier de choses à dire et de questions à poser, mais je préfère imaginer…

    Qu’octobre soit doux Marion. Et que quelqu’un continue à faire rimer ton prénom.
    En attendant peut-être qu’un autre trouve une encore plus jolie manière de le faire rimer…;)

    La chanson de Stromae est dans mon billet aussi lol!! Incontournable je crois. Et on se sent facilement concernés. hum.
    Des bises et à très vite!

    • Ah ah ! Je les aime aussi d’amour ! Il faut que j’aille lire ton billet d’ailleurs ! Mon prénom à rimer de manière éphémère, mais ce n’est pas plus mal comme ça, et puis ça me fait d’autres anecdotes à raconter ! Stromae a frappé fort avec cette chanson, elle me fiche vraiment le cafard, même si je l’aime beaucoup 🙂

      Bises !

  2. J’apprécie de te découvrir au fil des posts de ce style… Ca me donne envie d’en savoir plus ! Et puis en plus de partager le goût du cinéma et de la lecture -qui ne transparaît pas forcément tant que ça sur mes blogs-, je vois que nous avons pratiquement le même âge… 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s