Moi, au Fil des Mois

Au fil des mois – Juillet 2013

Pola - Blog

Entamer le mois en célébrant le cinéma – Un petit cadeau jaune et bleu pour mon amour de collègue – Un départ qu’on n’attendait pas et un retour qu’on n’espérait plus – Une double surprise à Fives – Retrouver Kévin dans nos Happy Meals – Changer l’eau en vin au McDonald’s – Celles qui, deux soirs de suite, voyaient passer le train – Deux voitures qui font des tours et surtout des détours – Ceux qui, pour la seconde fois cette année, se faisaient refouler à l’entrée du ciné – Une crêpe et du cidre à Beaurepaire – Quand les canards ne suffisent plus, faire appel aux pélicans – Celle qui m’offrait un bout de lit et le plus doux des réveils – Ces femmes qui me donneraient presque envie d’avoir des enfants – Ma consommation de tabac qui augmente de façon exponentielle – Savoir pertinemment pourquoi – Une petite pensée pour celui qui est désormais titulaire du baccalauréat – Agrandir toujours un peu plus la tablée du vendredi midi – Goûter au tartare de bœuf – Mais qui est cet homme au Frederick’s ? – Sortir avec mes deux adolescents préférés – Ce moment de fierté quand ils m’annoncent leurs résultats au Brevet – Partir à la recherche de la paire de lunettes parfaite – Celles qui avaient perdu la voiture dans l’immensité d’un parking souterrain – Se retrouver autour d’un buffet sino-japonais – Avouer qu’à huit ans j’étais amoureuse de John Fitzgerald Kennedy – Avouer qu’à douze ans j’étais amoureuse de Bill Clinton – Celle qui trouvait que ça en disait long sur mon rapport aux hommes – Celui qui me conseillait de ne pas tomber amoureuse – Le grand retour d’un ami expatrié – Le plaisir de pouvoir échanger face à face à la terrasse d’un café – Frédéric Beigbeder qui, grâce à son autodérision, se fraie un chemin vers mon cœur – Un ourson à la recherche de l’éternité – Remuer de mauvais souvenirs – Grimbergen et Lavandou, quand la distance n’existe plus entre nous – Des difficultés à faire une valise, se tromper d’aéroport, mais partir enfin – Aimer d’amour mes amies alors qu’on arrive dans cette nouvelle ville sous la pluie – Découvrir émerveillées notre nouvel habitat – Mojito kiwi vs Mojito strawberry – Les délices d’une cantine – Antiquaires, zapiekanka et bières – Je n’ai jamais… – Faire une sieste et son courrier dans les cafés – Les Bronzés font du ski à Cracovie – Jonathan et son accent – Des shots qui m’achèvent – Un voyage émotionnellement éprouvant à travers les camps d’Auschwitz et Birkenau – Une dernière journée qu’on voudrait infiniment prolonger – Savoir à l’heure du départ que je pourrais m’accommoder de cette vie là – Retour à la réalité sous une chaleur écrasante – Un passage éclair à La Fontaine de Castalie – Aller embrasser ma petite famille pour son départ – Aller embrasser un ami pour son retour – Un regard qui ramène sept mois en arrière – Armentières, ses lofts et ses barbecues – Le plus beau des cadeaux qui prend la forme d’un album jeunesse – Penser à Sex and the City et à cette réplique de Miranda : « La dernière fois il y avait de la neige » – Et de fait, la dernière fois il y avait de la neige – Un désenchantement qui égale mon enchantement – Celui qui annulait un cinéma pour prendre soin de moi – Ces soirées en petit comité qui font écho à l’hiver dernier – Tomber de fatigue dans un canapé – Une charmante distraction – Penser à tort que les gens peuvent changer – Retrouver mes collègues adorés – Celui qui avait fait un bon match – Et on ne parle pas de football – Dire au revoir à la femme de ma vie pour une dizaine de jours – Comines, ses carpes koï et ses barbecues – Orages, ô désespoir – Du rouge dans les concombres – Déjeuner avec ma mamie – Retrouver après plusieurs années un ami de lycée qui n’a pas changé – Un rosé contre toute attente – Des discussions à cœurs ouverts – Enfin pour ceux d’entre nous qui en ont un – Celle qui voulait m’arracher les yeux – Je descends directement de deux peuples qui ont la cruauté dans le sang – Je dis ça, je ne dis rien ma grande – D’indécentes propositions, photographies à l’appui – Se dire qu’il serait bon d’arrondir mes fins de mois en écrivant pour La Musardine – Les mots de ma cousine adorée qui me font mourir de rire – La lumière de ma vie, le feu de mes reins, mon pêché, mon âme – Rien que ça – Et si un jour je me flingue, c’est à toi que je le devrais – Rien que ça – Et d’autres petites choses qu’on n’écrit d’ailleurs pas sur son blog…

10 réflexions sur “Au fil des mois – Juillet 2013

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s