Mes Historiettes

Quand je serai grande…

Quand je serai grande...

« Le principe repose sur une liste de rêves que l’on établirait durant toute sa vie…

Une liste qui évoluerait au fil des mois, des années… »

Quand je serai grande…

¤ J’aurai enfin fait quelque chose de ma Licence de Lettres Modernes.

¤ J’aurai depuis longtemps achevé ma lecture de Belle du Seigneur.

¤ J’aurai tourné bien des pages, au sens propre comme au figuré.

¤ J’aurai fini par prendre le large, du recul et aussi du bon temps.

¤ J’aurai peut-être chassé mes fantômes et exorcisé mes démons.

¤ J’aurai renoncé à mes principes végétariens pour un bon steak.

¤ J’aurai trouvé celui qui m’apprendra la belote, le tarot et le vélo.

¤ J’aurai encore dans ma vie ces personnes qui me si sont chères.

¤ J’aurai désormais les fonds pour privilégier les vols long-courriers.

¤ J’aurai définitivement abandonné l’idée de grandir encore un peu.

¤ J’aurai persévéré pour enfin finir par exercer ce métier qui me plaît.

¤ J’aurai réalisé, avec ma petite sœur, ce projet d’album jeunesse.

¤ J’aurai mis le temps qu’il faut, mais je l’aurais gagné ce fichu pari.

¤ J’aurai des chagrins moins poignants, mais un plaisir moins dense.

¤ J’aurai rencontré celui qui me fera changer d’avis sur la question.

¤ J’aurai, j’aurai, j’aurai… j’aurais avancé, et ça c’est déjà pas mal.

*                    *                    *

Et vous ?

6 réflexions sur “Quand je serai grande…

  1. A mon tour…
    Quand je serais grande..
    – J’arrêterai peut-être de me trouver pas assez bien pour les hommes, enfin certains.
    – J’arriverai enfin à me détacher de ma soeur, ou plutôt qu’elle se détache de moi.
    – J’aurai l’impression d’être heureuse.
    – J’aurai vécu ma putain de belle histoire.
    – Je recommencerai à écrire.
    – Je gagnerai assez d’argent pour m’offrir le sac de mes rêves.
    – Je serais peut-être partie vivre à Berlin.
    – Je pourrais toujours compter sur les personnes que j’admire.
    – J’aurai vécu plein d’histoires de folies, des nuits trop courtes, des parties de jambes en l’air.
    – Je serais vivante et ça…. ça n’a pas de prix.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s