Mon Coin Lecture

Gatsby le magnifique – Stéphane Melchior-Durand & Benjamin Bachelier

Gatsby - Couv'

« On est soit chasseur soit gibier, un qui s’obstine, l’autre qui renonce. »

Alors que tout le monde ne parle que de Baz Luhrmann, et de son adaptation de Francis Scott Fitzgerald qui a fait l’ouverture du Festival de Cannes, j’ai décidé de me mettre moi aussi à la mode Gatsby cette semaine, et pour se faire de proposer un billet doux sur l’adaptation graphique de l’un de mes romans préférés de la littérature américaine, Gatsby le magnifique par Benjamin Bachelier et Stéphane Melchior-Durand, d’après l’oeuvre de Fitzgerald donc.

Gatsby le magnifique - 2013

Notre narrateur, Nick Carraway, fraîchement diplômé d’une école d’architecture emménage à Shanghai pour travailler sur un nouveau chantier. Il retrouve sur place sa cousine Daisy, ainsi que son lourdaud de mari, Tom Buchanan. Mais surtout, Nick y fait la rencontre de Jay Gatsby, son insaisissable voisin, un homme au passé trouble, au présent tourmenté, objet des rumeurs les plus extravagantes et dont il deviendra l’ami et condident

L’histoire, ainsi que les personnages, restent sensiblement les mêmes que dans le roman d’origine, à ceci près que l’intrigue censée se dérouler dans l’Amérique des années 1920, est transposée aujourd’hui en Chine. Un choix cohérent et judicieux qui modernise l’intrigue de Fitzgerald sans jamais la dénaturer, en plus de nous prouver, si besoin était, que Gatsby le magnifique est une histoire d’amour dont le caractère dépasse les frontières du temps et de l’espace.

Les coupes scénaristiques effectuées par Stéphane Melchior-Durand sont justes, et n’entravent en rien la bonne compréhension du récit. Le scénariste se contente d’aller à l’essentiel, sans s’encombrer de détails et fioritures inutiles et la narration n’en est que plus efficace. Mais le vrai point fort de cette bande dessinée ce sont les illustrations de Benjamin Bachelier. Chaque bulle est d’une beauté rare et pourrait être à elle seule une oeuvre d’art.

Je suis totalement séduite par le travail que les deux auteurs font ici de l’oeuvre de Fitzgerald, et principalement par l’élégance et la maîtrise graphiques de l’illustrateur, Benjamin Bachelier, qui transcende le récit Stéphane Melchior-Durand. En attendant d’aller voir l’adaptation cinématographique…

topbd_2013

19/20 pour le top de Yaneck

Logo BD Mango Noir

Chez Mango

Publicités

24 réflexions sur “Gatsby le magnifique – Stéphane Melchior-Durand & Benjamin Bachelier

    • Oh oui ! J’avais lu ton avis la semaine dernière, je l’ai oublié ce matin mais je vais immédiatement ajouter un lien vers ton billet dans mon article 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s