Mon Coin Lecture

Les princesses aussi vont au petit coin – Chabouté

Les princesses aussi vont au petit coin - Chabouté

« Tu dors sur tes deux oreilles, mais tu t’emmerdes… Et un jour, tu regrettes de n’avoir pas eu le cran de faire un truc inhabituel ou étonnant !! »

C’est ma toute première rencontre avec l’univers de Chabouté. J’ouvre la bande dessinée et admire : se détachent sur la première page cinq vignettes noires horizontales sur lesquelles on voit apparaître une main blanche, immaculée, qui tranche parmi l’obscurité pour venir effectuer le geste basique, mécanique et quotidien d’allumer une cigarette. En seulement quelques secondes, avec sobriété et efficacité, Chabouté vient de nous exposer son sujet.

Les Princesses - Chabouté 02

Un homme au teint diaphane, tout juste échappé d’un hôpital psychiatrique, fait du stop sur un chemin désert. Il croise alors la route d’un couple, en marge de la société, qui sillonne le pays en quête d’aventures et d’imprévus. C’est sous la menace d’une arme à feu qu’ils avaleront ensemble les kilomètres pour tenter de dénoncer un complot planétaire dont personne ne soupçonne réellement l’ampleur. Et puis il y a cet autre homme dont ne sait rien, sinon qu’il court. Et les princesses alors ? Que viennent-elles faire dans tout ça ?

Les Princesses - Chabouté

C’est mon premier Chabouté, et le moins que je puisse dire c’est que je me suis retrouvée face à une bande dessinée qui m’aura déroutée, mais indéniablement séduite. Sous ses allures de thriller politique déguisé en road-movie, le récit est bien plus complexe qu’il n’y parait. L’auteur propose une mise en abyme de la narration, un enchevêtrement des histoires dont on ne comprend le sens réel que lors des toutes dernières pages. Si on avance à tâtons pendant une bonne partie de ce roman graphique, c’est pour, au final, mieux se laisser surprendre.

Esthétiquement, c’est sobre, simple et épuré. Chabouté offre à son lecteur un style vraiment unique, de grands aplats de couleur noire sur lesquels se dessinent les silhouettes sèches et blanches des personnages, les jeux d’ombres et de lumières finement travaillés… Je suis sincèrement impressionnée et séduite par le travail réalisé sur les illustrations.

Une jolie découverte qui me donne envie d’explorer au plus vite le reste de la carrière de Christophe Chabouté. Un grand merci, au passage, à ma petite sœur adorée qui m’a poussée, avec Les princesses aussi vont au petit coin, à découvrir l’un de ses auteurs préférés.

topbd_2013

17/20 pour le top de Yaneck

Logo BD Mango Noir

Chez Mango

Publicités

14 réflexions sur “Les princesses aussi vont au petit coin – Chabouté

  1. Effectivement, ce n’est pas le Chabouté le plus simple pour partir à la découverte de son univers… Pas mon préféré, mais un bon Chabouté quand même ! Prépare toi à une grande claque avec Tout seul ou Construire un feu…!

  2. J’aime beaucoup ce que j’ai lu jusqu’ici de Chabouté mais je ne connais pas encore celui-ci. Je dois lire bientôt aussi son chef d’oeuvre: « Tout seul » mais comme souvent quand j’attends trop d’une histoire, je crains d’être déçue. A suivre. puisque tu dois le lire aussi. On verra bien ce qu’on en pensera!

    • C’est le titre qui m’a attirée, je ne voulais pas commencer par Tout seul, je préfère découvrir un peu l’auteur avant de m’attaquer à son chef d’oeuvre. J’en attends aussi beaucoup 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s