Mon Coin Lecture

Over Bleed – 28Round

Over Bleed - 28Round

« Je ne m’éveille à la vie que quand j’entends l’air vibrer au rythme de mes coups. »

Le jeune Kei, lasse de subir les brimades de ses camarades de classe, accepte la proposition d’Akira, son ami d’enfance, lorsque ce dernier lui propose un suicide collectif. Alors que Kei échappe malencontreusement à la mort, le corps d’Akira, lui, n’est jamais retrouvé. Les mois passent et Kei, de retour au lycée, est plus que jamais la cible des moqueries et de la violence des autres élèves. Apprenant que la vidéo des derniers instants précédant sa tentative de suicide est en ligne, il se rend sur Internet pour la retrouver. Mais c’est une nouvelle raison de vivre que Kei va découvrir. Captivé par les vidéos de combats de rue, il remarque Bunen, un guerrier qui ressemble trait pour trait à Akira. Désireux de retrouver son ami, Kei va mener le plus dangereux des combats, celui qui le mènera dans l’arène face au mystérieux Bunen…

Over Bleed - 28Round 02

C’est conseillée par mon petit frère que je me suis lancée dans la lecture d’Over Bleed, une oeuvre violente, aux dessins hyper réalistes, écrite par Park Jungki et Sang Young Jun, deux mangakas réunis sous le pseudonyme de 28Round.

Le sujet me plaisait, et je ne suis pas de celles qu’un peu de sang ou de violence effraie, c’est donc sans aucun a priori que j’ai entamé ma lecture. D’une part, j’ai aimé suivre l’ascension de Kei, ainsi que sa métamorphose en véritable coq de combat. D’abord brouillon, il acquiert au fil des trois volumes une précision et une technique qui alliées à sa volonté de retrouver Akira font de lui un adversaire redoutable. D’autre part, j’ai apprécié le côté très réaliste et dynamique des dessins qui tient le lecteur alerte d’un tome à l’autre, ainsi que le travail minutieux sur les expressions et les émotions des personnages.

Over Bleed n’est pas la découverte de l’année, je l’accorde. Le côté répétitif des combats peut facilement lasser le lecteur en donnant cette impression de level à monter, comme pour les jeux vidéo. Par ailleurs, approchant du final de sa trilogie, le scénariste semble avoir quelque peu expédié la fin, tombant dans un discours et une justification assez cliché qui peuvent décevoir.

Mais au final, et malgré ces quelques défauts, Over Bleed se lit et s’apprécie pendant près de trois tomes, particulièrement grâce à un joli travail graphique, et à une histoire pleine de mystère qui intrigue le lecteur jusqu’à la fin.

topbd_2013

14/20 pour le top de Yaneck

Logo BD Mango Noir

Chez Mango

Publicités

18 réflexions sur “Over Bleed – 28Round

  1. J’avais déjà lu une chronique sur cette série et le ressenti de la lectrice se rapprochait assez de celui que tu partages. Je ne parviens pas à retrouver l’article en revanche. Je ne suis pas tellement tentée à vrai dire. Pas en ce moment du moins

  2. Merci de soumettre un peu de Manwha, on en voit peu souvent le mercredi. Déjà que du manga, pas beaucoup…. ^^
    Bon, ceci dit, je pense que dans le style j’en resterai à Noritaka le roi de la baston, qui repose sur un principe similaire (le looser qui devient combattant) mais qui par contre était drôle, dans mon souvenir.

  3. Je n’ai lu que le tome 1, mais du coup avec ton commentaire j’ai envie de me replonger dans cette atmosphère et surtout savoir s’il y a une fin 😉
    En effet, nous avons eu un peu la même approche pour ce récit. Bonne journée.
    Un petit coucou à Mo’ 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s