Mon Coin Lecture

Le Quartier de la Lumière – Inio Asano

« A chacun ses sentiments. Ceux qui s’en vont. Ceux qui restent. »

Construit en haut d’une colline, avec un ensoleillement exceptionnel et une vue imprenable sur la ville, le Quartier de la lumière semble être l’endroit idéal pour se construire une vie paisible, vivre une idylle naissante, élever ses enfants… Un petit coin de paradis, en somme. Cependant si l’on regarde d’un peu plus près, la vie dans le quartier n’est pas si rose qu’elle y parait.

Inio Asano nous raconte les tranches de vie d’une poignée d’habitants qui se croisent tous les jours dans ce quartier. Il y a Nozu, un jeune mangaka en manque d’inspiration ; Haruko et Tazuku, deux collégiens unis par la violence de leurs terribles secrets ; Azuma et Nishiyama, deux lycéennes que tout oppose mais qui partagent la même solitude ; Hôichi et Satoshi qui élèvent ensemble une fillette dont ils ne savent ni l’un ni l’autre qui en est le père ; et enfin Taïki un petit garçon aux rêves nébuleux, obnubilé par la mort…

Le Quartier de la Lumière - Asano

« Je crois surtout que pour atteindre le bonheur, il faut commencer par y croire. »

J’ai aimé lire ces histoires imbriquées les une dans les autres, croiser au détour d’une page des personnages qui seront développés quelques chapitres plus loin et découvrir plusieurs versants d’un même récit. Je dois avouer aussi avoir été séduite par la douceur qui émane du style graphique d’Inio Asano, et par sa totale opposition avec la violence des analyses sociales qu’il propose.

Cependant, le charme n’a pas totalement opéré au fil de ma lecture. Si je me suis prise au jeu du récit choral, j’ai en revanche eu beaucoup de mal à m’attacher aux personnages qui l’habitent. Certains chapitres sont trop courts pour que le lecteur prenne le temps de s’impliquer réellement dans la narration, certains protagonistes n’ont pas suffisamment de profondeur psychologique pour que l’on ressente de l’empathie à leur égard… Au final, on survole le récit sans jamais être interpellé par la détresse et le désespoir intrinsèques au vécu de plusieurs des personnages, et ça c’est dommage.

topbd_2013

11/20 pour le top de Yaneck

Logo BD Mango Noir

Chez Mango

Publicités

22 réflexions sur “Le Quartier de la Lumière – Inio Asano

  1. Une déception par conséquent! Dommage parce que le résumé me plaisait bien et je l’aurais lu bien volontiers sans cette sensation de personnages qui demeurent lointains et trop peu approfondis.

    • Une légère déception certes, mais je poursuivrai néanmoins ma découverte d’Inio Asano, je suis persuadée de trouver dans son œuvre quelques pépites qui pourraient me bouleverser…

  2. J’ai eu le même ressenti que toi sur ce titre, l’impression d’effleurer le sujet et les personnages en permanence. Je garde un souvenir très ténu de cette lecture

  3. J’avais noté ce titre un jour dans mon petit carnet de livres/bd à lire, mais je ne l’ai toujours pas acheté. Avec ton billet, je crois que cet achat va encore être retardé.

  4. Dommage. La couverture est jolie et l’idée des histoires croisées aurait pu me plaire.
    Je verrai si je le trouve à la biblio pour me faire un avis mais sans priorité

  5. J’ai ressenti la même chose que toi pour le quartier de la lumière. Hâte de savoir ce que tu penses de solanin.
    J’ai lu l’île infernale de yusuke Ochiai en 3 tomes, sujet complètement différent d’un mec qui commet volontairement un délit pour se retrouver sur une île genre alcatraz sur laquelle se trouve l’assassin de sa femme qu’il veut venger. ça pourrait te plaire. Continue tes chroniques c’est cool. bisous.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s