Moi, au Fil des Mois

Au fil des mois – Février 2013

Février - 2013

Déserter un groupe de paroles au McDonalds – Ma douce amie déçue par l’amour de sa vie – Agrandir la tablée du vendredi soir chez Mich’ et Al’ – Revoir Sexe Intentions, et se surprendre à penser que Clint Eastwood s’est peut-être inspiré de la fin du film de Roger Kumble pour celle de Gran Torino – Culture bâtarde quand tu nous tiens – Une agression verbale qui défie les limites de l’imagination – Sortir d’un fast-food la peur au ventre, mais le ventre plein – Avaler les kilomètres pour mieux oublier – Faire ressortir mon côté princesse en me vernissant les ongles sur l’autoroute – Une tempête de neige qui ne dure que quelques secondes – Une tenue très peu appropriée au froid hivernal, mais qui fait tourner les têtes dans un petit village de la Somme – Reprendre contact avec un infidèle – Lui donner, pour la blague, toutes mes différences, tous ces défauts qui sont autant de chance – Un café et quelques gâteaux sur un flipper – Avaler toujours plus de kilomètres – Et se poser, enfin – Une clarinettiste qui devient ma complice – Un dimanche passé à chercher les réponses à ma vie dans Dawson’s Creek – Mourir un peu plus avec Jennifer Lindley – Love Actually – Un départ improbable à cinq heures du matin pour une gare qui n’existe pas – Traverser quatre départements en quelques heures – Deux jours de stage chez un portraitiste de France – Un hôtel au bord de la mer – Un vide que lui seul peut combler – Être à même de juger de la décadence de la jeunesse quand un mercredi soir mon petit frère de quinze ans me prépare un mojito – Aimer d’amour cette nouvelle technologie qui te permet de dialoguer face à face des heures durant – Difficile de se dire que la vie s’accroche et renaît comme les printemps reviennent, dans une bouffée d’air frais qui apaise les cœurs en peine, quand l’hiver se fait si long – Des échanges de messages qui perdurent malgré la frilosité de mon correspondant – Retrouver mes amis parisiens pour boire à la nouvelle année et au reste – Celle de mes amies qui publiait chez Harlequin sous le pseudonyme de Leonore Darcy – La frilosité de mon correspondant qui tombe finalement comme une petite culotte avant un bain de minuit – Voir des papillons en salle de réunion – Adopter mon chaton – Celui qui me demandait de jeter une mallette en fer dans une rivière si jamais il lui arrivait quelque chose – L’association tabac, café et contraception de troisième génération qui provoque un accident vasculaire cérébral transitoire – Celui qui décidait de remuer les mauvais souvenirs – Une gynéco qui ne mâche pas ses mots – Et sur le refrain, le public en featuring – Des difficultés à se remettre de l’émotion provoquée par le concert de Disiz – On sait qu’elle va revenir, mais la tristesse s’est absentée – Découvrir les nouveaux agencements du Dracir – Une légère impression d’intrusion – Une mauvaise surprise dans mon lit en rentrant – Se réveiller avec 35 messages non-lus – Le repas en famille du dimanche midi – L’apéro entre amis du dimanche soir – Celui qui confondait deux jolies paires de seins – Couille bleue – S’exposer aux dangers d’une conversation par caméras interposées – Calimero and co – Une petite boîte rouge qui porte l’inscription Poison – Une boule de poils qui devra se trouver un autre foyer – Quand une jolie musicienne fait escale dans mon humble demeure – Ces femmes merveilleuses qui font la vaisselle – L’Arnacœur et LOL, plutôt deux fois qu’une – Mon premier Nat & Nin – Se retrouver pour les pauses déjeuner – Cette bombe brune, un peu précieuse – Commencer à organiser ma prochaine exposition – Dépenser sans compter pour mes futures lectures – Cette femme d’exception qui m’offre la compilation de mes rêves – Celui que j’allais finir par démembrer – Cette impression de pisser dans un violon – Se dire que ça doit être drôle, finalement, de pisser dans un violon – Attraper le train de 19 heures 02 – Faire la connaissance d’Eddie Doling, et se dire que dans une série américaine il aurait pu être l’homme de ma vie – En avant la musique – Craquer sur une jolie paire de boucles d’oreilles et partir à la recherche d’une robe avec laquelle les assortir – Une rencontre fortuite sur un parking – Essayer de trouver un sens à ma vie dans les cartes – Cette promesse d’un avenir brillant – Celle qui voyait qu’un jour il y aurait de la place pour un autre – N’y croire que trop peu – Et plus notre idylle avance, d’autres filles entrent dans la danse – Annuler les coquilles Saint-Jacques à cause du retour de ces maudits flocons – Discuter grammaire et syntaxe – Ceux qui se muraient dans le silence – En faire une histoire personnelle – Un partout, balle au centre, se préparer pour le dernier round – Celle qui, de son côté, préparait un sac – Des messages envoyés depuis la montagne – Retourner sur les lieux du désastre – Faire se rencontrer les deux personnes qui m’ont gérée ces derniers mois – Cette envie de lui dire que oui, moi aussi j’ai lu Nabokov, et ce quand j’avais seize ans, pétasse – Mais trouver que ça fait un peu prétentieux tout de même – Se demander si les filles qu’il aime aujourd’hui ont, elles aussi, les pieds froids – Tu es de ma famille, bien plus que celle du sang – Goldman, mon amour – Un match de foot assourdissant – L’impression, une fois de plus, de ne pas être à ma place – Ressentir de la culpabilité et aussi de l’inquiétude devant la disparition d’une page Facebook – Une boîte de nuit qui brûle sans que j’y ai un jour mis les pieds – Des petits soucis d’ordre ménager – De jolies chaussures venues de Chine grâce à mon ami expatrié – Mon chaton qui fait des insomnies – Trouver que ce mois-ci il se passe définitivement beaucoup de choses – Penser qu’il serait bon d’aller à confesse – Et d’autres petites choses qu’on n’écrit pas sur son blog…

4 réflexions sur “Au fil des mois – Février 2013

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s