Mes Films du Mois

Films du mois de septembre 2012

Film du mois

Films découverts ou redécouverts

¤ The Secret (Pascal Laugier) ●●○○○

Sous ses allures de slasher, puis de thriller légèrement horrifique, The Secret n’est en fait qu’une jolie esbroufe. Au fur et à mesure que Pascal Laugier distille les indices qui nous permettront de comprendre le fin mot de son histoire, on prend conscience du propos plus que douteux qu’il met en exergue. Un pitch intéressant, une mise en scène et un travail sur l’ambiance qui sont diablement efficaces, on n’en demandait pas plus, alors pourquoi venir plomber la seconde partie du film avec des twists à répétition, et un final pontifiant ?

¤ Les Enfants Loups : Ame & Yuki (Mamoru Hosoda) ●●●●●

Mamoru Hosoda nous habitue au meilleur, après La Traversée Du Temps et Summer Wars, il fait une nouvelle fois mon bonheur avec Les Enfants Loups : Ame & Yuki. Véritable ode à la nature, à la famille, à l’amour, le dernier Hosoda est un film comme je les aime, rempli de nostalgie et de tendresse. Le réalisateur signe ici une fable intimiste dans laquelle il mêle le réalisme et féerie avec le talent d’un virtuose. Le style est élégant, les images touchées par la grâce. Et Les Enfants Loups rappelle, si besoin était, qu’un dessin animé peut allier le fond et la forme pour nous offrir maturité et sensibilité.

¤ Associés contre le crime (Pascal Thomas) ●●○○○

Il est agréable de retrouver le dynamisme et la drôlerie qui émane du duo Catherine Frot-André Dussolier, pourtant il faut bien l’avouer, Associés contre le crime, est bien loin des deux précédents films de Pascal Thomas. Le réalisateur semble cette fois miser sur les multiples retournements de situations pour stimuler un peu l’intérêt des spectateurs, malheureusement la tentative est vaine. On voudrait retrouver la surprise et le mystère qui se dégageaient de Mon petit doigt m’a dit ou encore l’intelligence et l’excentricité du Crime est notre affaire… Reste heureusement deux acteurs exquis qui me font rire.

¤ Killer Joe (William Friedkin) ●●●○○

Un film malade et malsain sur lequel j’ai encore du mal à me positionner. Rien à dire sur l’interprétation impeccable de chacun des acteurs, et encore moins sur le jeu fiévreux de Matthew McConaughey (et son corps de rêve). Rien à dire non plus sur la mise en scène maîtrisée de William Friedkin. Killer Joe est un film rongée par une folie communicative, un thriller haletant, mais qui s’achève malheureusement dans une farce excessivement grotesque, qui, quand j’y repense, me laisse encore sans voix. Cependant j’ai l’impression qu’en me laissant dans cet état tendu et particulier, le film atteint son but…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s