Mes Films du Mois

Films du mois de février 2012

Film du mois 

Films découverts ou redécouverts

¤ Sherlock Holmes 2 : Jeu d’ombres (Guy Ritchie) ●○○○○

Parce que j’ai dormi près de la moitié du film, parce que jamais Guy Ritchie n’a pas su, l’espace d’une seconde, retenir mon attention et parce que le cabotinage de Robert Downey Jr m’a, plus que jamais, exaspérée…

¤ Trust (David Schwimmer) ●●●○○

Un film d’une grande pudeur, qui n’est jamais là où on l’attend et évite méticuleusement de tomber dans les clichés ou la facilité. Certes la mise en scène n’est pas des plus inspirées, mais l’interprétation est soignée.

¤ Underworld : Nouvelle ère (Mans Marlind & Björn Stein) ●●●○○

Des vampires, des loups-garous, un complot mondial, des bastons ultra-numérisées et de la 3D ludique au possible ! J’en redemande !

¤ Paul (Gregg Mottola) ●●●○○

On ne boude jamais le plaisir de retrouver Simon Pegg et Nick Frost, d’autant qu’ils sont ici accompagnés dans leur road-trip par la charmante Kristen Wiig. Si le film est parfois hilarant, il faut néanmoins reconnaître qu’il est dirigé vers un public très ciblé : Nerds & Geeks Inside !

¤ Un heureux évènement (Rémi Bezançon) ●●●○○

Situé quelque part entre Ma vie en l’air et Le premier jour du reste de ta vie, cet Heureux évènement est finalement une jolie surprise. Plus proche du drame que de la comédie qu’on attendait, Rémi Bezançon nous offre une vision intime de la maternité, tout en portant un regard réaliste et lucide sur le couple.

¤ Last Night (Massy Tadjedin) ●●●●○

Last Night est une jolie réflexion douce-amère sur le couple et la fidélité. Doté d’un casting prestigieux, le film n’en reste pas moins d’une grande simplicité. Ce qu’il faut de sensibilité, une juste dose de tendresse et un soupçon de mélancolie, je suis conquise. Et l’élégance de la mise en scène de Massy Tadjedin n’a d’égal que la délicatesse de l’écriture de son scénario.

¤ Twilight 4 – Chapitre 4 : Révélation 1ère partie (Bill Condon) ●●○○○

Pour ne pas mentir, niveau action c’est zéro. Voilà à proprement parler un film dans lequel il ne se passe strictement rien. Du début à la fin. Et pourtant… Irais-je jusqu’à dire que j’ai pris du plaisir devant l’avant dernier volet de la grande saga Twilight ? Oui, je l’avoue… Le film est, malgré ses nombreux défauts, drôle et malsain comme il faut, et finalement on n’en demandait pas plus…

¤ Rec2 (Jaume Balaguero & Paco Plaza) ●●○○○

Si j’ai plutôt apprécié l’explication pseudo-religieuse à l’origine du phénomène maléfique, j’ai immédiatement été agacée par la ribambelle de personnages têtes-à-claques et la réalisation épileptique qui tient plus de celle d’un mauvais jeu vidéo que d’un long-métrage cinématographique.

¤ Poupoupidou (Gérald Hustache-Mathieu) ●●●●○

Gérald Hustache-Mathieu fait au spectateur le cadeau d’une rencontre tragique et envoûtante. Une rencontre particulièrement atypique, puisque quand David Rousseau, écrivain à succès, rencontre Candice Lecoeur, une jeune actrice de province, celle-ci est déjà morte. Ainsi s’ouvre Poupoupidou, un film triste et froid, à l’image des paysages désolés de Franche-Conté en plein hiver, où se déroule l’histoire. Plus que dans la mise en scène un peu classique de son réalisateur, la grâce du film réside principalement dans son interprétation, Jean-Paul Rouve trouve ici un rôle de composition, où il peut enfin exprimer son talent autrement que par la comédie et il donne la réplique à la bouleversante Sophie Quinton, hantée par le spectre d’une fameuse actrice américaine au destin tragique dont elle se fait la réincarnation. Poupoupidou est un film poignant et imprégné de pudeur, un film sur la solitude dont il est difficile de se défaire.

¤ J. Edgar (Clint Eastwood) ●●○○○

Quelques notes au piano, un clair-obscur, Clint Eastwood est de retour. Un sujet en or, une esthétique léchée, un jeu d’acteur magistral, cependant une déception. Le film est malheureusement desservi par un scénario inutilement compliqué et bavard, et une dé-construction du récit qui perd le spectateur dans les méandres de la naissance du FBI.

¤ Take Shelter (Jeff Nichols) ●●○○○

Take Shelter est un film déroutant, je l’avoue, mais qui m’a difficilement intéressée. La prestation de Michael Shannon est certes bluffante, mais le film est bien trop long, le scénario bien trop prévisible et le rythme bien trop répétitif. Malgré la beauté de sa mise en scène et la poésie évidente qui se dégage du film, je m’y suis grandement ennuyée.

¤ Chronicle (Josh Trank) ●●○○○

Dommage que Josh Trank prenne le parti-pris d’une caméra subjective pour nous conter cette histoire d’ados super-anti-héros mal dans leurs peaux. Le film n’est pas dénué d’intérêt, mais le journal filmé d’Andrew, dans la première partie, s’oppose à une multiplicité des points de vue, déroutante, dans la seconde, et visuellement le film manque d’unité.

4 réflexions sur “Films du mois de février 2012

  1. Films découverts ou redécouverts

    « Top Gun » de Tony Scott 2/5
    « Moon » de Duncan Jones 3,5/5
    « La colline aux coquelicots » de Goro Miyazaki 4/5
    « Detachment » de Tony Kaye 3,5/5
    « Le fleuve sauvage » de Elia Kazan 2/5
    « Mes meilleures amies » de Paul Feig 3,5/5
    « Mes voisins les Yamada » de Isao Takahata 3/5
    « Soyez sympas, rembobinez » de Michel Gondry 3/5
    « Chronicle » de Josh Trank 2,5/5
    « Mary and Max » de Adam Eliott 4,5/5

    Séries découvertes

    « Community – Saison 1 » de Dan Harmon 3/5
    « Community – Saison 2 » de Dan Harmon 3,5/5
    « Sherlock – Saison 1 » de Steven Moffat et Mark Gatiss 4/5

    Films revus

    « Le Parrain » de Francis Ford Coppola 5/5
    « Le Parrain 2 » de Francis Ford Coppola 5/5
    « The Ghost Writer » de Roman Polanski 4/5
    « La Grande Illusion » de Jean Renoir 4/5
    « The Social Network » de David Fincher 3,5/5
    « Deep End » de Jerzy Skolimowsky 4/5
    « Le Labyrinthe de Pan » de Guillermo del Toro 5/5
    « Lost in Translation » de Sofia Coppola 5/5

    Film du mois : « Mary and Max » de Adam Eliott

    • Je ne mets plus les films revus tiens, bon ce mois-ci je n’ai revu que Pretty Woman, est-ce que ça méritait d’être signalé ? Je ne sais pas…

      J’approuve totalement ton film du mois, il m’avait bouleversée en salles. Et j’ai une envie irrépressible de le revoir.

      Et je vois que nous partageons un avis plus ou moins similaire sur Chronicle.

      Et puis sinon honte sur moi pour La Colline aux Coquelicots

      • Pour La Colline aux Coquelicots, c’est très dommage que tu l’ai raté parce que c’est vraiment un chouette film et qui se démarque réellement des derniers Ghibli qu’on a pu voir.
        Je te le prêterai quand j’achèterai le BluRay ! 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s