Mes Films du Mois

Films du mois de décembre 2011

Film du mois 

Films découverts ou redécouverts

¤ The Artist (Michel Hazanavicius) ●●●●●

Bien plus qu’un simple exercice de style, The Artist est un merveilleux hommage doublé d’une bien jolie déclaration d’amour au Septième Art. A chaque minute, Michel Hazanavicius nous offre de belles idées de mise en scène, Jean Dujardin et Bérénice Bejo sont au sommet de leur talent, tour à tour drôles et émouvants. N’oublions pas de parler du travail bluffant sur l’esthétique, des seconds rôles de qualité, de la bande-originale somptueuse, moderne, mais aux sonorités d’antan… Un des films qu’il ne fallait pas manquer cette année.

¤ Shame (Steve McQueen) ●●●○○

Shame est un film troublant, Michael Fassbender et Carey Mulligan livrent des performances magistrales et le score enivrant a de quoi faire frissonner le spectateur, tout ça on ne peut le nier. Mais pourtant étrange phénomène que Shame… Plus qu’enthousiaste à la sortie de la salle, mon excitation est néanmoins retombée tout au cours de ce mois de décembre. Je ne nie aucunement les qualités du film, et lui reconnait notamment deux séquences réellement plus qu’impressionnantes, mais…

¤ Taken (Pierre Morel) ●●●○○

La bonne petite surprise que voilà ! Taken est un thriller non sans défaut, certes, mais hautement efficace. Pierre Morel prend le temps de caractériser et par la même occasion de nous faire apprécier son héros – incarné par un Liam Neeson en très grande forme – d’imposer son rythme et de filmer de façon lisible ses scènes de baston… Que demander de plus ? Un scénario un peu plus étoffé ? Certes… Mais pour le coup, Pierre Morel sort de Banlieue 13, et on passe un bon moment devant Taken, alors ne soyons pas trop exigeants.

¤ Trespass (Joel Schumacher) ●○○○○

Voilà ce qui arrive quand on décide de regarder un film sur la présence seule Nicolas Cage… Même si Joel Schumacher est aux commandes, on ne peut s’empêcher de s’enthousiasmer, de fantasmer son film – au pitch quand même plus qu’alléchant – et la déception est de taille. Que dire ? C’est le néant ! Jamais Trespass ne parvient à éveiller même une seconde l’intérêt du spectateur, mise en scène inexistante, scénario tarabiscoté aux retournements de situations multiples et vains, acteurs au charisme de moule – Oui, même toi Nicole Kidman ! En un mot, une catastrophe…

Films revus

¤ Love Actually (Richard Curtis) ●●●●○

Les nombreuses visions de Love Actually n’épuisent jamais mon envie de le revoir – encore et encore – et à chaque nouvelle vision l’émotion que dégage le film est intacte et les blagues ne deviennent jamais lassantes. Des acteurs que j’aime, un humour qui me fait rire, des situations qui me touchent… Bref, le feelgood movie de Noël qui me donne clairement envie d’aller me gaver d’amour jusqu’à en crever. Et ce n’est pas peu dire…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s